conservatoire national des archives et de l'histoire de l'éducation spécialisée et de l'action sociale

CNAHES et Champs de Justice, sommes très heureux d’accueillir et de remercier ceux qui se sont déplacés pour manifester leur intérêt à une initiative que nous avons du reporter 3 fois et que nous avions prévu de présenter dans un bien plus grand format et sur 15 jours si nous n’avions été contraints par ce virus qui nous bouscule tous depuis 2 ans, comme vont nous bousculer dans les années à venir les décisions d’envahir l’Ukraine ou des enfants et leurs familles qui vont terriblement souffrir.

Merci aux Directeurs PJJ GO ; Merci à Madame Courteille Vice Présidente du Conseil Départemental ; Merci aux Conseillers Départementaux ; Merci à la Ville de Rennes ; Merci aux Magistrats pour enfants, aux Avocats ; Merci aux dirigeants d’ASKORIA et des centres de formations PJJ et Avocats (EDAGO), aux dirigeants des associations de protection de l’enfance qui se sont déplacés et un grand Merci à M. Eric DELEMAR Défenseur des Droits des Enfants et à tous de nous avoir honoré de votre présence à l’inauguration de cette très pédagogique Exposition

https://drive.google.com/file/d/1iIZ60k_YcTaFmNOlmZ6YBBmaib2CYUco/view?invite=CLzx5_EO&ts=6219dbaa

Mauvaise Graine du Centre d’exposition historique «Enfants en justice», ENPJJ de Savigny concue avec d’éminents membres du CA du CNAHES : Véronique Blanchard (ENPJJ), Mathias Gardet ( Université Paris 8)  est Visible la semaine prochaine autour du Colloque « Enfants et Justice » présentée par deux jeunes volontaires en Service Civique au Cnahes Gaëlle Brien à vous avec Jade Dametto et des membres de Champs de Justice et CNAHES Bretagne.

 Elle présente deux siècles d’Histoire de la justice des enfants et montre à quel point le contexte dans lequel vivent les enfants  peut modifier le regard que l’on pose sur eux  et donc les modalités de leur prise en charge et de leur enfermement et restitue les enjeux contradictoires d’un débat qui est loin d’être clos et qui sera l’objet d’une partie des débats lors du colloque « Enfants et Justice » que nous organisons mardi prochain 1 mars 2022.