Sélectionner une page
conservatoire national des archives et de l'histoire de l'éducation spécialisée et de l'action sociale

Un groupe de treize apprenantes* en travail social, au terme de leur première année de formation transversale (ASS, EJE, ES, ETS) présentent en amphi à plus de 100 collègues le travail d’investigation et de création (y compris artistique) qu’elles ont réalisé à partir de biographies : Aimée Novo et Andrée Butillard ; Marcelle Trillat et Denise Grunewald ; Vivette Samuel et Dora Amelan ; Jacques Ladsous. Leur déplacement autoorganisé au camp de Rivesaltes (Occitanie, 150 km de Montpellier) donne lieu à une restitution filmée : déambulation et expressions scénographique dans les vastes espaces déserts du camp, interviews de conférenciers sur place (Anne Muxel, enseignants d’histoire et d’espagnol) et micro-trottoir auprès de jeunes lycéens de terminale.

On peut reprendre à Denis Peschanski (historien et directeur du Conseil Scientifique, présent dans le film quoique non identifié) ses propos à l’occasion de l’ouverture du mémorial il y a quatre ans : « Mise à l’écart des indésirables : juifs, espagnols, tsiganes puis harkis. En venant retrouver ce passé leurs descendants respectifs aujourd’hui découvrent aussi celui des autres groupes. On voit bien comment on peut construire dans une convergence mémorielle un lieu d’histoire. »

Transmission, engagement, militantisme, féminisme : dans une deuxième partie de matinée, telles sont les thématiques présentées par le groupe d’étudiantes avec une exploration conceptuelle préalable et une mise en discussion dans l’amphi.

Matinée enrichissante où Michel Serres, décédé quelques jours auparavant fut cité ainsi :

« Si vous avez du pain, et si moi j’ai un euro, si je vous achète le pain, j’aurai le pain et vous aurez l’euro et vous voyez dans cet échange un équilibre, c’est-à-dire : A a un euro, B a un pain. Et dans l’autre cas B a le pain et A a l’euro. Donc, c’est un équilibre parfait. Mais, si vous avez un sonnet de Verlaine, ou le théorème de Pythagore, et que moi je n’ai rien, et si vous me les enseignez, à la fin de cet échange-là, j’aurai le sonnet et le théorème, mais vous les aurez gardés. Dans le premier cas, il y a un équilibre, c’est la marchandise, dans le second il y a un accroissement, c’est la culture » (in Libération, 28 avril 20009).

À voir sous Youtube (6’) :  https://youtu.be/isdhESDbG7k

 Travail encadré par le GREHSS (Nathalie Blanchard : suivi), le CNAHES (Pierre Merle cours introductif Histoire du travail social) et les formatrices permanentes responsables du module de formation et de la promo (Patricia Vallet et Christine Pont).

—————-

* Léa, Maguelone, Charlène, Clara, Annéva, Sylvie, Chloé, Charlotte, Virginie, Margot, Louise, Juliette, Lola.