conservatoire national des archives et de l'histoire de l'éducation spécialisée et de l'action sociale

 

Siège social :

Locaux UC-CMP, 2 rue du doyen Jacques Parisot, 54500 Vandoeuvre-lès-Nancy

Secrétariat : AREHSS Grand Est 11 rue d’Auxonne 54000 NANCY / arehssgrandest@gmail.com / 06 73 56 45 08

Trésorier : Jean-Marie Villela 28 rue Victor Hugo 54770 – Bouxières-aux-Chênes. arehssgrandest.tresorier@gmail.com

L’AREHSS est un partenaire essentiel du CNAHES en région Grand Est.

Antériorité : depuis le 22/03/2007 le CNAHES-Lorraine devenu depuis le CNAHES Grand Est, représenté par Jacques Bergeret, est membre du Conseil Scientifique de l’AREHSS. Pour sa part, depuis le 13/11/2013, l’AREHSS s’est engagée dans le programme collectif « Comment en Lorraine s’est-on progressivement préoccupé des personnes en situation de handicap du Moyen Âge à nos jours ?».

Depuis la création de la Région Grand Est en 2016, la collaboration s’est intensifiée : le délégué régional du CNAHES-Lorraine ayant été élu lors de l’AG du 04/07/2017 au poste de secrétaire de l’AREHSS ; c’est lui qui a été mandaté par le Président Alain Benamou à partir du 15/12/17 pour représenter l’AREHSS aux réunions annuelles du Comité d’Histoire national de la Sécurité Sociale et à l’AG de l’Association d’Histoire de la Sécurité Sociale cela jusqu’en 2023, le nouveau président Henri Molon assurant la représentation associative.

La convention de collaboration du 15/02/18 contribue à renforcer les liens ainsi que diverses actions menées en commun, en particulier pour la préparation et la tenue en 2022 et 2023 du colloque AREHSS-CNAHES « Les pauvretés d’hier, d’aujourd’hui… et demain ? ».

Ordonnance portant organisation de la Sécurité Sociale 04/10/1945 par le Gouvernement Provisoire de la République Française

LES COMITÉS RÉGIONAUX D’HISTOIRE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

La création et l’activité de comités régionaux d’histoire de la sécurité sociale ont toujours été encouragées et soutenues par le CHSS. En effet, la richesse de l’histoire de la protection sociale dans les régions est telle que le comité « national » ne saurait prétendre l’étudier seul avec soin et efficacité. C’est pourquoi depuis les années 1980, il a, avec l’aide de l’Association d’Étude de l’Histoire de la Sécurité Sociale (AEHSS), multiplié les efforts pour que naissent et perdurent des structures régionales qui font œuvre originale et sont irremplaçables.

Des structures indépendantes juridiquement du CHSS et de l’AEHSS

Les comités régionaux sont des associations régies par la loi de 1901, juridiquement indépendantes des structures nationales. Mais l’AEHSS peut apporter un soutien financier à des projets régionaux qui s’inscrivent dans son périmètre d’action. Par ailleurs, le CHSS tient à favoriser les synergies entre les comités régionaux en facilitant les échanges entre eux.

Les comités ont été créés progressivement à partir du début des années 1980, dans presque toutes les régions. Certains ont disparu, se sont mis en sommeil ou n’ont plus guère d’activités depuis quelques années. D’autres ont toujours montré une belle vivacité ou, après une période de repos, ont repris une activité intense.

Des équipes mixtes et motivées

Les comités régionaux réunissent des agents de direction et des cadres, parfois retraités des organismes de sécurité sociale et d’autres institutions de protection sociale, des administrateurs, des universitaires, des représentants des services d’archives départementales Le mélange de ces différentes catégories de personnes est souvent le gage de réussite d’un comité. Mais, c’est aussi fréquemment l’engagement personnel très important d’une personne ou d’une petite équipe motivée qui permet un bon fonctionnement du comité régional.

 

Les caisses de Sécurité Sociale, support indispensable aux activités des comités régionaux

Tous les comités s’appuient pour leur bon fonctionnement sur une caisse qui leur offre la logistique nécessaire et leurs ressources financières viennent des adhérents, principalement les organismes de Sécurité sociale de la région. Cet apport est fondamental pour les comités régionaux, même si ce ne sont pas des sommes considérables pour les organismes. L’AEHSS concourt aussi financièrement à certaines activités.

Des activités très variées

On ne citera que quelques exemples de réalisations de comités régionaux pour illustrer la richesse de celles- ci. Les comités d’Alsace-Moselle, de Bretagne, de Rhône-Alpes et de Bourgogne-Franche Comté recueillent des témoignages auprès d’acteurs de la protection sociale, régionaux ou nationaux enracinés dans la région ; ceux de Normandie et de PACA publient des revues d’étude, celui de Midi-Pyrénées des monographies des caisses de la région ; le comité régional Rhône-Alpes a créé une offre destinée aux jeunes générations, comme le comité normand ; ceux d’Aquitaine, de Lorraine-Champagne-Ardenne et de Midi-Pyrénées ont organisé des colloques et des journées d’étude, le comité normand, installé dans un monument historique, participe aux Journées européennes du patrimoine ; ceux d’Alsace-Moselle et de Rhône-Alpes offrent des bourses à des étudiants ; plusieurs ont des sites internet et publient des lettres d’information. Bien sûr, ces activités ont été récemment fortement perturbées ou même empêchées par la crise sanitaire. Quelques comités régionaux ont du mal à organiser le relais entre deux générations et l’AEHSS a accepté de leur apporter une aide pour rechercher une solution en nommant un « facilitateur ». En effet il est toujours plus facile de passer le relais quand la flamme brûle encore que lorsqu’il faut relancer un comité éteint. Ces comités régionaux ont donc un rôle essentiel à jouer.

ADHÉRER À L'AREHSS