Sélectionner une page
conservatoire national des archives et de l'histoire de l'éducation spécialisée et de l'action sociale

Né le 16 Mai 1922 à Lorient dans le Morbihan, il a débuté son engagement professionnel en août 1941 au centre d’éducation de Ker-Goat, un an après son ouverture au Hinglé, en août 1940, par la responsable du service social près des tribunaux. Georges Bessis, premier directeur étant arrété en novembre 1943, Paul Lelièvre, qui avait suivi la première formation des cadres de la rééducation à Montesson, fut nommé, adjoint du directeur en janvier 1944. Il dirigera de fait le centre dès cette date car le directeur, Georges Bessis, ne reviendra pas. Ils ne sauront que plus tard qu’il avait été déporté à Buchenvald ou il avait trouvé la mort. Pour ancrer son nom dans les mémoires que le centre deviendra le centre d’éducation Georges Bessis – Ker Goat qui, avec des implantations à Pleurtuit, Saint Malo et Dinan, continue à prendre en charge et à accompagner des jeunes en difficultés confiés par les Présidents des Conseils Généraux (35 et 22) ou par les juges des enfants souvent en alternative à l’incarcération. Paul Lelièvre développera au centre d’éducation Georges Bessis à Ker Goat une pédagogie éducative où le professionnel et sa famille sont immergés à temps plein dans le centre et vivent la vie avec les jeunes. Avec son épouse ils partageront la vie des garçons du centre et en feront le socle du projet éducatif du centre qu’ils vont imaginer pour quitter les baraquements des dix premières années qu’il qualifia lui même de « minables », au profit d’un ensemble avec système pavillonnaire couplé à des lieux de regroupement en classes et ateliers. Ce sera le Ker Goat construit à Pleurtuit. Avec un éducateur, Jacques Dietz qui réussit à intéresser tout le centre à la musique et au chant choral, il en fit l’activité de base du centre en 1946 & 1947. Les jeunes choristes se produisirent en Bretagne, à Paris et en Suisse ce qui permit de récolter des fonds qui financèrent en partie l’ achat de la propriété de Ker Goat où Paul Lelièvre y fit construire des pavillons où vivaient familles d’éducateurs et jeunes.

Paul Lelièvre a dirigé le centre d’éducation Georges Bessis à Ker Goat jusqu’ en 1963. C’est en effet cette année qu’il prend, avec Michel Lemay, la direction de la première école d’éducateurs et d’éducatrices spécialisés de Bretagne, rue Charles Le Goffic à Rennes. Au cours de sa direction de l’école d’éducateurs, Il participera aux rencontres visant au rapprochement avec les autres écoles d’animateurs, assistantes sociales, conseillères en économie sociale et familiale. Ce projet allait aboutir à la création de l’APCS en 1968 pour réaliser leur regroupement sur un même site. C’est ainsi que s’ouvrira l’IFCS (Institut de Formations aux Carrières Sociales) le premier septembre 1976 sur le site de la rue du Bois Labbé. Cet établissement est devenu en 1986 IRTS-Bretagne (Institut Régional du Travail Social) et est actuellement animé par l’ARTSB. Paul Lelièvre quitte la direction de l’école d’éducateurs en juillet 1976 pour prendre la direction de l’école de formation des éducateurs spécialisés et des moniteurs éducateurs, ainsi que la direction du CREAI  de l’Ile de La Réunion. Il assurera cette double fonction jusqu’en juillet 1979 ou il reviendra en métropole pour prendre la direction du CREAI Bretagne de juillet 1979 à juillet 1982. A ce poste il préparera, en application de directives gouvernementales, la dévolution des établissements gérés par le CREAI à une association fille : l’ARASS (Association pour la Réalisation d’Actions Sociales spécialisées) qui gére depuis 1985 tous les établissements du CREAI dont le Centre éducatif Georges Bessis – Ker Goat. Parti en retraite le 31 juillet 1982, il s’intéressait toujours aux évolutions de la profession. (Daniel DUPIED)

https://www.facebook.com/cnahesbretagne/videos/585679421763995/

Extrait du documentaire FR3 superbement monté par Pierrick Guinard
sur Belle Île, Ker Goat, La Prévalaye et Saint Cyr…