Sélectionner une page
conservatoire national des archives et de l'histoire de l'éducation spécialisée et de l'action sociale

Louis Casali (1922 – 1999)

FLouis Casali est né à Prato Carnico, dans la province d’Udine en Italie, le 17 août 1922. Son père, tailleur de pierre, travaillait par contrat en France depuis 1920. Il y installe toute sa famille quelques mois après la naissance de Louis. La famille est naturalisée en 1929. Louis est scolarisé à Drancy (Seine-Saint-Denis) et obtient son certificat d’études en 1935. Il effectue un apprentissage de préparateur en pharmacie de 1938 à 1940. Parallèlement, il est membre actif des Auberges de Jeunesse où il rencontre Marc Sangnier, le président fondateur de la Ligue des Auberges de jeunesse. De 1943 à 1945, il est réquisitionné pour le travail obligatoire et envoyé en Autriche.

En janvier 1946, il entre comme éducateur au centre d’observation de la Prévalaye à Rennes, ouvert en 1944 par Jacques Guyomarc’h, secrétaire général de la FBSEA (Fédération bretonne de sauvegarde de l’enfance et de l’adolescence) et tenace artisan de la montée en puissance de l’ANEJI (Association nationale des éducateurs de jeunes inadaptés). Il y rencontre aussi Henri Joubrel, de même qu’il se lie d’amitié avec Michel Lemay1 alors que celui-ci est jeune étudiant en médecine. En 1949, il épouse Marie Thérèse Besnard (1921-2013), une éducatrice entrée à la Prévalaye l’année précédente. Ils auront 2 enfants : Philippe en 1950 et Marie Reine en 1962. Il est nommé au poste d’éducateur chef en 1951. La même année, militant critique et discipliné, sa plume2 le fait désigner rédacteur en chef de la revue Liaisons publiée par l’ANEJI, fonction qu’il conservera jusqu’en 1981.

Le 13 juin 1956, a lieu l’inauguration du Foyer Henri Guibé à Caen dont il prend la direction à la demande d’Henri Kegler, le directeur de la Société Calvadosienne de la protection de l’Enfance (plus tard ACSEA). Il y travaille avec son épouse et Daniel Murgue, éducateur… Le couple y restera 26 ans. En 1957, c’est en qualité de vice-président du Comité des Amitiés Sociales qu’il crée la section Amitiés sociales du Calvados. Il ouvre les Foyers de Jeunes travailleurs Robert Rème à Caen, Nouvel Horizon et le Foyer de jeunes travailleurs de Bayeux. En 1962, est créé le SEMO (Service d’Observation en Milieu Ouvert) dont il confiera la direction à Xavier Du Plessis en 1966. De 1967 à 1971, Louis anime des cycles de perfectionnement auprès des travailleurs sociaux du département. En 1969, il ouvre une annexe pour adolescents en fin de séjour à Caen (rue de Bayeux).
Louis Casali a étudié l’organisation de la protection de l’enfance en Norvège (1957), au Danemark (1960), au Québec (1968, 1972 & 1974) et en Guyane. Et en fait écho dans Liaisons par des articles, reportages et études. C’est à partir de ces enrichissements professionnels, en particulier avec le Québec4 que naîtront au foyer Henri Guibé les groupes de thérapie. À son départ à la retraite en 1982, il dresse un bilan de son activité depuis 1956 : « pendant ces 26 ans, 573 jeunes ont été accueillis au Foyer Henri Guibé avec fermeté et exigence, chaleur et générosité pour construire leur personnalité ».
Louis Casali a été décoré de la Médaille de l’Education Surveillée en 1964, puis des insignes de Chevalier de l’Ordre National du Mérite en 1974. Il décède le 14 septembre 1999. Ce que retiennent de lui ceux qui l’ont bien connu : « rigueur, honnêteté, humilité, attachement aux valeurs de liberté, engagement professionnel hors du commun ».

1 Michel Lemay, futur directeur pédagogique de l’école des Éducateurs de la rue Charles Le Goffic à Rennes puis PédoPsychiatre à Montréal.
2 Info ACSEA, n° 18 octobre 1999 par Henri Kegler & Jean Jagu.
3 L’association devient ACAHJ (Association Caennaise pour l’accueil et l’habitat des jeunes). Elle gère les foyers avec pour but d’accueillir des jeunes et de les aider dans l’accès à l’autonomie.
4 L’établissement de Boscoville, Janine Guindon, Gilles Gendreau, Guy Lapointe, Noël Mailloux et le juge Coutu de la cour de justice itinérante du Québec en terre Inuit.

Daniel Dupied, Jean Jagut & Philippe Casali