Sélectionner une page
conservatoire national des archives et de l'histoire de l'éducation spécialisée et de l'action sociale

Louis Le Guillant (1900 – 1968)

Né le 26 février 1900 à Lorient, il devient médecin des hôpitaux psychiatrique en 1931. Parallèlement à ses différents postes dans des hôpitaux, il est membre en 1943 et 1944 du Conseil technique de l’enfance déficiente et en danger moral, dirigé par le professeur Heuyer. De 1944 à 1947, il est conseiller technique auprès du ministre de la Santé, François Billoux, chargé de la coordination des services de l’enfance déficiente et en danger moral. Entre 1945 et 1968, il est membre du conseil d’administration des CEMEA (Centres d’Entraînement aux Méthodes d’Éducation Active). En 1949 et 1950, il prend la direction médicale du Centre d’observation de Vitry avec Germaine Le Hénaff qu’il épouse le 19 décembre 1953 à Villejuif, Val de Marne. En 1950, il participe à l’ouverture du Centre de traitement et de réadaptation sociale de Villejuif. Louis Le Guillant participe aussi à de nombreuses publications. Il fonde en 1946 la revue Sauvegarde (revue des ARSEA : les Associations régionales de sauvegarde de l’enfance et de l’adolescence) et est membre du comité de rédaction de la revue Enfance en 1948. Il est également le cofondateur en 1951 de La Raison, avec notamment les docteurs Bonnafé, Follin, Lafitte et Wallon. Il part à la retraite en 1965 et décède le 8 février 1968.

Illustration : Louis Le Guillant, Quelle psychiatrie pour notre temps ?, Paris : Erès, 1984.