Sélectionner une page
conservatoire national des archives et de l'histoire de l'éducation spécialisée et de l'action sociale

Marc Ehrhard (1924 – 2006)

Marc Ehrhard est né le 1er février 1924 à Mulhouse (Haut-Rhin). Il est l’aîné de quatre garçons. Il fait ses études au collège Saint Etienne à Strasbourg puis au collège Saint Joseph à Périgueux, la ville de Strasbourg ayant été évacuée au début de la guerre 1939-1945. Il obtient le baccalauréat en 1941, le baccalauréat en Théologie en 1944, une maîtrise de droit en 1947, un diplôme d’études supérieures en droit privé en 1949, un diplôme d’études supérieures en économie politique en 1950. Etudiant insatiable il se retrouvera doctorant au moment de sa retraite en 1989 travaillant sur une thèse inachevée : « La part du droit dans les pratiques de l’éducation spécialisée ».

Le scoutisme marque son enfance et aussi toute sa vie. À 8 ans, il est louveteau puis sizenier. Chez les Scouts de France il est très vite chef de patrouille. À Périgueux il monte un clan routier. La guerre terminée, de retour à Strasbourg, il crée le clan Saint Louis et avec l’aide des Guides de France mène une opération devenue aujourd’hui « Œuvre de prévention infantile » de Strasbourg. En 1958, après le décès de Jacques Astruc et avec son ami le Docteur Victor Girard ils deviennent tous deux responsables nationaux de l’Arc en Ciel et seront notamment chargés de l’organisation et de l’animation des stages de formation de Jambville qui rassemblent de nombreux éducateurs. En 1963, il est nommé Commissaire national des Scouts de France chargé du Service Enfance Inadaptée.

La guerre marque sa jeunesse : le 24 août 1944, il est engagé volontaire aux FFI (Forces Françaises de l’Intérieur) et volontaire pour le 1er bataillon du 126ème régiment d’infanterie. De janvier à mai 1945, il fait les campagnes d’Alsace et d’Allemagne. Le 9 avril 1945, il est blessé à Ettlingen (Allemagne), rapatrié et soigné à l’hôpital militaire de Lyon. Il est démobilisé le 15 décembre 1945 avec le grade de sergent.

Le 17 avril 1948, Marc Ehrhard épouse Denise Mercky : début d’une belle famille de 5 enfants, 12 petits-enfants, 13 arrière-petits-enfants au sein de laquelle les valeurs se transmettent.

Marc Ehrhard va alors s’intéresser aux jeunes en difficulté. D’avril 1948 à juillet 1950, il dirige un foyer de semi-liberté pour adolescents caractériels à Strasbourg. De 1950 à 1961, il dirige le Centre d’Observation de Lorry-les-Metz en Moselle. Il est conjointement secrétaire général du Comité Mosellan de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence (CMSEA) de 1958 à 1961. Son implication dans la commune et dans la paroisse l’amène à créer un ciné-club, un club de football, un couaroil (rencontre festive entre anciens du village). Au niveau départemental il est responsable de l’École des Parents (Dr. Berge), vice-président de la Famille Lorraine, membre du Conseil Diocésain de l‘Action Catholique, conseiller de recherche du CIEDHEL (Mouvement de recherche économique et sociale fondé par le Père Lebret et relevant de la Conférence Épiscopale).

A Strasbourg, de 1961 à 1989, Marc Ehrhard dirige l’École d’Éducateurs Spécialisés (aujourd’hui ESTES). Il développe la formation en cours d’emploi pour les éducateurs en poste mais non diplômés, pour les éducateurs techniques, les moniteurs d’atelier. Il promeut la formation continue, veille à la formation des formateurs. Il crée le cartel des formations avec l’École d’Assistantes de Service Social de Mulhouse (aujourd’hui ISSM).

Toujours à Strasbourg, en 1977, il est co-fondateur et président de l’association Clair de Terre, lieu de rencontres et de convivialité entre personnes handicapées et personnes valides où chacun choisit et partage des activités de culture et de loisir.

De 1988 à 1994, il préside le Comité de lutte contre la toxicomanie.

Au plan national il est co-fondateur en 1966 avec Etienne Jovignot, directeur de l’Ecole d’éducateurs de Dijon, et Pierre Alloing, directeur de l’Ecole d’éducateurs de Marseille, du Comité d’Entente des Écoles d’Éducateurs qui réunit les 25 écoles existantes. Ce trio sera l’artisan du diplôme d’état d’éducateur spécialisé en 1967.

Il est membre de la Commission préparatoire du VIème plan (1971-1975) au sein de la Commission action sociale, Sous-commission enfance inadaptée présidée par Jacques Delors (gouvernement Chaban-Delmas).

De juin 1971 à juin 1979, il préside l’Association Nationale des Éducateurs de Jeunes Inadaptés (ANEJI).

Au plan européen, en 1990, il crée le réseau Euro social qui a pour vocation de regrouper sur l’ensemble des pays européens les acteurs concernés par les dispositifs sociaux d’aide aux personnes et groupes en difficulté afin de créer une Europe juste et solidaire. Il en est le président jusqu’en 2004 (publication aux Presses Universitaires de Nancy : Politiques et pratiques sociales en Europe – 1992).

Au plan international, il préside en mai 1989 le premier congrès européen des Centres de formation d’éducateurs spécialisés au Palais de l’Europe à Strasbourg ainsi que la rencontre de mai 1991 avec 9 pays : Pologne, Italie, Allemagne, Danemark, Espagne, Royaume-Uni, Belgique, Suisse et France. À la demande de Paolo Marcon, professeur de l’Université « La Sapientia » à Rome il anime trois rencontres en Italie en 1989. Il est invité à Porto (Portugal) en 1992. Au Canada, à la demande d’Euchariste Paulhus, il donne des cours au Département de Psycho-éducation de l’Université de Sherbrooke. Il intervient également au Congrès du Conseil du Québec de l’Enfance Exceptionnelle.

Marc Ehrhard a présidé le CNAHES de 1997 à 2002. Il est signataire de la convention établie entre le CNAHES et les ministères de la Culture, de la Justice et des Affaires sociales.
Il nous quitte, entouré des siens, le 5 décembre 2006.

Texte : Denise Ehrhard, avec la collaboration de Roger Bello
Photo : film table ronde « L’histoire de l’éducation spécialisée » (Centre de formation CREAI à Caluire, 1986)