Sélectionner une page
conservatoire national des archives et de l'histoire de l'éducation spécialisée et de l'action sociale

Monique GILLETTA De SAINT-JOSEPH

,

Date d’enregistrement : 06/02/2017

Retranscription au format PDF : 7 pages

Mots clés : GILLETTA DE SAINT JOSEPH ; ALPES-MARITIMES ; MONTJOYE ; ALC ; prostitution ; protection de l’enfance

En 1948, cheftaine de guides, Monique GILLETTA DE SAINT JOSEPH rencontre Jeannine
PENNONE, dite COLIBRI, cheftaine de louveteaux. Elle accompagne Colibri s’occuper des
enfants désœuvrés du Vieux Nice.

Elles trouvent des financements pour louer un appartement en vue d’héberger des filles mineures à la rue. Puis se fait la création de deux foyers, un pour les filles et un pour les garçons. Aidées par des bénévoles, Colibri et Monique ouvrent des ateliers pour les jeunes. Monique évoque ses débuts difficiles, les relations parfois délicates avec les institutions en place et notamment avec le service social de la ville de Nice, la nécessité de trouver des financements en lien avec la professionnalisation des intervenants.
Les créations se succèdent : le foyer de jeunes travailleurs de Montjoye à La Trinité pour les garçons, les actions de prévention autour de la prostitution des filles puis la création du foyer Les Yuccas pour les accueillir.
En 1973, est décidée la séparation des activités : Montjoye garde les foyers de garçons et assure le développement de l’AEMO (Action Éducative en Milieu Ouvert), tandis qu’une autre association, ALC, poursuit ses actions de prévention et, en plus des Yuccas, ouvre des foyers pour des adolescentes. Jusqu’en 1976, les deux associations partagent le même Conseil d’Administration et Monique GILLETTA assure la direction des deux entités.
A compter de 1976 jusqu’à 1991, Monique GILLETTA assurera la direction générale d’ALC.

Compétences

, , ,

Posté le

6 février 2017