Sélectionner une page
conservatoire national des archives et de l'histoire de l'éducation spécialisée et de l'action sociale

Anne VERGNAUD

,

Mots clés : Maroc, ASTIAM, femmes, ELLES DES MOULINS

Date de l’entretien : 23 Mai 2019

Durée de la vidéo : mp4 1h05min

Retranscription : Retranscription 15 pages en PDF, suivies de « Elles ont dit », 15 pages, recueil de témoignages de personnes sur ce qu’elles ont vécu avant d’arriver en France. Soit 30 pages au total

Née en 1936, Anne VERGNAUD, jeune professeur d’histoire-géographie, veut découvrir le monde : elle s’engage dans le cadre de la Coopération et découvre successivement la Tunisie, la Guinée, et surtout le Maroc où se révèlent à elle à la fois une civilisation raffinée et un peuple chaleureux et accueillant.

De retour en France, elle s’installe à Nice en 1971 et découvre avec stupéfaction l’indignité de l’accueil réservé aux travailleurs immigrés sur le sol français. A l’occasion d’une conférence d’Alain SAINTE-MARIE sur l’immigration, elle apprend l’existence de l’ASTIAM, association de soutien aux travailleurs immigrés, animée par Michel DUPUY et François DESPLANQUES. Association qu’elle rejoint définitivement en 1980

L’élection de François MITTERRAND en 1981 change radicalement la donne : l’Etat souhaite mettre en œuvre sa politique de l’immigration et s’appuie pour cela sur les associations locales. L’ASTIAM devient un partenaire incontournable à Nice. Anne VERGNAUD joue alors un rôle à la fois discret et déterminant, quand, avec le charismatique Ali KHALFI, elle représente l’ASTIAM aux commissions préfectorales d’admission lors de la         « grande régularisation » de 1982…

Au sein de l’ASTIAM, Anne VERGNAUD est particulièrement sensible à la condition des femmes maghrébines. C’est pourquoi, quand l’ASTIAM décide en 1994 de ne plus assurer les cours de français-langue étrangère, cours majoritairement suivis par des femmes, Anne VERGNAUD et Evelyne BRACONNOT créent une nouvelle association afin de pérenniser l’apprentissage du français au sein du quartier niçois des Moulins.

C’est ainsi qu’en avril 1994 est fondée « Elles des Moulins », dont Anne VERGNAUD prend la présidence. Cette association de quartier, animée par des personnalités volontaires et dynamiques, occupera peu à peu une place importante auprès des femmes du quartier et contribuera fortement à la vie associative des Moulins : apprentissage du français, sorties collectives, initiation aux documents administratifs, accompagnement social, le tout dans « un climat convivial et bienveillant ».

Mais des tiraillements internes se font jour. La Directrice, Aïcha, compagne de toujours, jette l’éponge en 2008. Lors de l’AG suivante, les adhérent(e)s rejettent l’ancienne équipe fondatrice et élisent une nouvelle Présidente et un nouveau Conseil d’Administration. L’association ne survivra pas au départ de ses créatrices : Elles des Moulins disparaît du paysage associatif en 2011.

Compétences

, , , ,

Posté le

6 janvier 2020