Sélectionner une page
conservatoire national des archives et de l'histoire de l'éducation spécialisée et de l'action sociale

Né en 1926, Michel Dupuy fait la connaissance de nombreux étudiants étrangers durant ses études de
lettres à Paris. En 1957, un an après l’indépendance du Maroc, il part y enseigner dans le cadre de la
Coopération. Il y restera 11 ans puis reviendra en France où il s’installera à Nice.
Intrigué par la présence d’un bidonville à proximité de son domicile, Michel Dupuy y multiplie en 1970
les visites dans un objectif de soutien humanitaire : il rencontre là quelques étudiants qui apportent
un peu de leurs compétences médicales ou juridiques auprès des habitants de ce bidonville. C’est ainsi
qu’il fait connaissance de l’ASTIAM, association de soutien aux travailleurs immigrés, fondée
récemment par Michel Oriol et quelques autres, dont la Présidente Rosette Villain.
Michel Dupuy évoque dans cet entretien le climat de haine et de suspicion de l’époque, rendant
difficile le travail de l’ASTIAM qui tentait de sensibiliser et d’informer la population niçoise sur les
conditions indignes de vie des travailleurs immigrés proposées par les entreprises qui les embauchent.
Il évoque ensuite avec passion quelques personnalités qui ont contribué à construire l’ASTIAM : Michel
Oriol, Rosette Villain, Alain Sainte Marie, Arthur Potocki, Jean Gautheron, Jean Michel Hervo…