Sélectionner une page
conservatoire national des archives et de l'histoire de l'éducation spécialisée et de l'action sociale

Guénolé Calvez ( décédé en mai 2010) a fait sa carrière à la Sauvegarde du Finistère dont il a été Directeur général de 1976 à 1991. Il a été fait Chevalier dans l’Ordre National du Mérite 1992.
Guénolé Calvez avait écrit à compte d’auteur « Les riverains de l’eau rouge » récit d’un jeune éducateur ouvrant un centre d’observation en Bretagne au début des années 1960… (194 pages disponible ASKORIA)

Couverture livre Guénolé Calvez SEA Finistère

Lecture fort intéressante qui montre dans quel dénuement se sont ouvert des établissements…
« A l’extrémité de la Bretagne, perdu dans les terres, un manoir délabré qu’un jeune éducateur est chargé d’aménager en internat spécialisé pour grands adolescents caractériels et délinquants. Après les multiples péripéties qui vont accompagner cette ouverture, c’est la vie de tous les jours de ces mineurs, de leurs éducateurs et du directeur lui-même que raconte ce livre. Une vie émaillée de faits et d’anecdotes pittoresques, parfois tragiques. On y découvre que ces jeunes, souvent trop vite condamnés par la vindicte publique, victimes d’une enfance malheureuse et d’un manque évident d’éducation, sont capables de faire preuve de générosité, d’épanouissement et de retrouver une place dans la société, s’ils sont solidement et affectueusement encadrés. Un ouvrage qui se veut plein d’espoir et d’optimisme pour jeter un autre regard sur ceux qu’un homme politique qualifiait un jour de « sauvageons ». [Extr. 4ème de couv.]

Adrien Le Formal ancien Président du GNDA et ancien DG de la SEA 56 lui a rendu hommage dans la lettre du GNDA n°108 mai/juin 2010 : « ta modestie, ton excès de pudeur ne sauraient nous faire oublier que tu as été un artisan actif dans la construction de notre secteur professionnel… fondamentalement éducateur, portant quotidiennement les valeurs d’engagement, de disponibilité, de ténacité, ton action éducative et pédagogique dans les secteurs de l’éducation, de la formation et de l’insertion est largement reconnue et appréciée… Tu peux être fier de ton œuvre, de tes convictions pour servir la dignité de l’Homme, notamment de celui qui souffre… Guénolé, les valeurs que tu as portées, défendues et écrites dans ton livre témoignage  » les riverains de l’eau rouge » continueront à vivre…»